Polars

Pin It

***

Polar décalé : La file d’attente

http://www.amazon.fr/dp/B01N7OU5E7

Au début, une galerie de portraits. Des gens, d’origine, de condition diverses, venus là avec leurs projets, leur histoire, leurs soucis,  rassemblés au même endroit, au même moment et qui vont partager quelques heures la même aventure.

L’équilibre est troublé par un braquage. C’est par là que tout commence. Tout aurait dû d’ailleurs s’arrêter assez vite si ce n’est la malchance, l’impréparation, le coup du sort, qui vont ajouter de la complication.

ELLE, va arriver progressivement, contre son gré. ELLE va petit à petit constituer l’épine dorsale de l’histoire, lui imposer une nouvelle structure, une nouvelle façon de considérer les événements.

Comme n’importe quelle sociopathe, ELLE n’éprouve rien, ni sentiment, ni émotion. ELLE n’est capable d’absolument aucune forme d’empathie. Pour ELLE, les humains ne sont que des éléments du décor. Il y a ceux qui ne font que passer et ceux qui se mettent en travers de son chemin…

Et pour conclure, la fin est vraiment la fin.

***

Série Melina Gardin

Mélina Gardin, lieutenant de police.

Mon linceul : http://www.amazon.fr/dp/B06WP2PP6W

Viol à l’étouffée : http://www.amazon.fr/dp/B071LB4XYV

Celle qui a travaillé chez les fous, qui a abandonné son boulot d’infirmière en psychiatrie pour devenir flic. Qui doit son prénom au vieux Léo, son grand-père, amoureux de Théodorakis et de Mélina Mercouri.

▪     Mon linceul vous va si bien – 2017.

Qui a tué Arnaud Hasten ? Probablement, le mystérieux monsieur Jo, un tueur à gage aussi efficace qu’insaisissable. Mais qui a commandité le meurtre ? Pauline, son épouse, un collègue, un concurrent, Lusignan, le puissant fondateur de Bio Pharma, ce laboratoire qui risque d’être prochainement impliqué dans le scandale du Phorsirex, les proches d’un ministre, trop complaisant, trop proche des milieux d’affaire…

▪     Viol à l’étouffée – 2017.

Un cadavre sous un échangeur autoroutier du Val de Marne, des vacances dans les Rocheuses qui se transforment en cauchemar et puis Le Tsunami. Celui qui dévasta la Thaïlande en 2004.

Bien commode d’utiliser les catastrophes naturelles pour dissimuler ses forfaits. Bien commode et pourtant pas si simple.

https://www.amazon.fr/Bernard-Boudeau/e/B004MZ9N9I/ref=sr_ntt_srch_lnk_1?qid=1510927161&sr=1-1

***

Série commandant Gontier

▪     Méfie-toi d’Assia, In Octavo éditions - 2009.

▪     L’homme qui aimait les tueurs, In Octavo éditions – 2010.

▪     Le Marionnettiste, In Octavo éditions – 2011.

▪     Les mâchoires du passé, In Octavo éditions – 2013

▪     Le Cercle d’argent, In Octavo éditions – 2014

▪     Le suicidé du périph’, In Octavo éditions  – 2016

Extrait interview du concierge masqué 13 septembre 2012

http://www.concierge-masque.com/2012/09/13/bernard-boudeau-le-marionnettiste/

Parlez-nous de votre personnage principal « le commandant Gontier » ?

Le commandant Gontier est un personnage de fiction résultat de la synthèse de plusieurs personnages existants. Ancien des forces spéciales, diplômé en psychologie, il  a quitté l’armée pour une raison inconnue.  Il vit avec une journaliste d’origine suisse, Margaux, ils ont une fille adoptive d’origine croate, Meleda.

A la fin du Marionnettiste on apprend qu’il a gardé en haut lieu des relations très influentes…  il se pourrait qu’on en apprenne plus à sujet, ainsi que sur Meleda et Margaux dans un futur roman.

Pouvez-vous nous parler de votre roman « Méfie-toi D’Assia ! » Un thriller salué par de nombreux jurys.

Avant d’être publié j’avais écrit trois romans policiers. Lorsque le troisième fut terminé, j’ai eu le coup de foudre pour un des personnages secondaires…  Assia.

J’ai estimé qu’elle méritait d’avoir son histoire, un livre pour elle toute seule. Elle est devenue l’héroïne de « Méfie-toi d’Assia ». Ce fut ce livre, le quatrième écrit, qui fut édité en premier.

Grâce à lui, j’entrai dans l’univers des auteurs de polars. J’ai fait des salons, des festivals, Lens, Montigny, Mennecy, Cognac et suis allé rencontrer les membres du jury du prix intramuros pour lequel le livre avait été sélectionné. Le jury Prix INTRAMUROS est composé de Détenus d’établissements pénitenciers du Poitou-Charentes. Les auteurs sélectionnés pour le prix vont donc rencontrer les prisonniers qui ont lu leurs romans dans les différents établissements pénitenciers. Une expérience extrêmement forte, riche en émotions.


Pin It
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>