Livre : Pourquoi tu réponds pas ?

Pin It

Pourquoi tu réponds pas ?

Questions à l’auteur :

Q : Pourquoi tu réponds pas ! est un livre sur la maltraitance conjugale. Pourquoi ce sujet ?

Le souhait de décrire, de décortiquer le mécanisme insidieux de la maltraitance. Le désire d’expliquer le processus qui conduit une femme (mais ça pourrait être un homme) équilibrée, insérée socialement, à progressivement accepter l’inacceptable. Comment le processus se met en marche, pas après pas, étape après étape, progressivement, presque en douceur ? Comment l’entourage, les amis, la famille, apportent leur participation ? Comment les conventions, viennent consolider les murs qui s’élèvent progressivement autour de la victime ?

Q : Vous n’êtes pas tendre avec l’entourage.

Le maltraitant a besoin de complices, pas de complices actifs, simplement d’individus ordinaires. De ceux qui préfèrent regarder ailleurs, qui laissent faire en refusant  de croire l’évidence, qui refusent de prendre en compte ce qui les dérange.

Q : Pourquoi le parallèle entre Caroline et le vieux moine ?

Caroline est la véritable héroïne, c’est autour d’elle que l’histoire se construit. Le frère Etienne est là pour rappeler que rien n’est parfaitement blanc ou parfaitement noir, pour souligner que l’enfer est pavé de bonnes intentions. Il est là pour montrer qu’il existe une maltraitance par amour, qu’il s’agit peut-être de la plus terrible puisque, finalement, elle justifie tout. Le vieux moine est également celui qui va permettre à Caroline de…

Q : N’en dites pas trop, laissez au lecteur le plaisir de la découverte.

Comment avez vous trouvez l’inspiration pour décrire le maltraitant et le mécanisme de la maltraitance ?

En regardant autour de moi. Tous les mécanismes de la maltraitance existent, sont présent dans la plupart des couples. Ils sont là, ils fonctionnent plus ou moins, à des degrés divers. Le problème chez le maltraitant déclaré, c’est que tous les curseurs sont poussés au maximum.

Q : C’est inquiétant.

Le couple est un équilibre, parfois harmonieux, parfois disharmonieux, parfois rompu.

Q : Vous ne croyez pas aux personnalités toxiques.

Si bien sûr ! Cependant, maltraité, maltraitant, ça n’arrive pas qu’aux autres. Revoyez les expériences de Milgram sur la soumission à l’autorité si bien racontée dans le film I comme Icare de Verneuil. Quelquefois, ange ou démon, ce n’est qu’une question de circonstances.

***

Pourquoi tu réponds pas ?


“Un type comme ça, on ne le laisse pas partir” lui répète son amie Joséphine. Caroline doute, ne sait pas, hésite, comme si une petite voix venait sans cesse lui murmurer que tout est trop beau pour être vrai, que…

-     Les marques sur votre bras ? C’est lui ?

-     Il ne se rend pas compte de sa force.

-     Non, c’est vous qui ne vous rendez pas compte de sa brutalité.

Elle ne sait pas, ne sait plus, qui elle est, qui est Cédric. Elle se bat, contre elle, contre lui, contre tous ceux qui réprouvent sa décision. “Un type comme ça, on ne le laisse pas partir”.

Les lecteurs en parlent :

Isabelle V : J ai dévoré votre livre d une traite aujourd’hui. Merci d’avoir décrit le ressenti et la vision de chaque personnage sur la situation. D’avoir décortiqué le mécanisme de la maltraitance qui s’installe dans cette relation toxique.

Elisabeth C. : je n’ai lu que l’extrait mais il donne envie. Un prêtre sur la fin de sa vie, une jeune femme au début d’une histoire d’amour et un style parfait.

Claire B. : Je viens de finir « Pourquoi tu ne réponds pas » Je l’ai beaucoup aimé et le recommande autour de moi … Un grand regret,  qu’il n’existe pas en version papier afin que je puisse l’offrir ou au moins le partager avec tout les allergiques des liseuses (il y en a beaucoup!)

***

Télécharger ebook pour kindle ou commander la version brochée

Pin It
Cette entrée a été publiée dans Livres, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>