Chicago-Illinois

Pin It

Vers 17 heures, Béatrice vint traîner sur le trottoir devant l’immeuble qui abritait la société Jewels International. Un bel immeuble, stylé, probablement sur le trajet des tours opérators qui faisaient visiter Chicago. Ce n’était pas l’immeuble qui l’intéressait c’était une petite brune qu’elle avait repéré dans le dossier que lui avait remis Gontier. La fiche disait qu’elle s’appelait Emmy Ballymord. Un joli nom, un joli prénom, caressant, peut-être l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. D’après le dossier, elles étaient deux femmes à travailler à Jewel International. Une grande blonde, fine, racée, et une petite brune rigolote, sensuelle, jouisseuse. C’est du moins comme ça qu’elle les avait identifiées. Un sixième sens, l’instinct, et cet instinct-là la trompait rarement.

Pin It
Cette entrée a été publiée dans Livres, Vues USA, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>