Caractéristiques du roman policier

Caractéristiques du roman policier

Le roman policier, en argot le polar, est un genre littéraire, dont la trame est constituée par l’élucidation d’un crime en milieu urbain (en général). Le plus souvent il s’agit, d’une enquête policière ou encore d’une enquête de détective privé. Le genre policier comporte six invariants : le crime, le mobile, le coupable, la victime, le mode opératoire et l’enquête.

Quelques définitions

Le roman policier :

« Le roman policier est le récit rationnel d’une enquête menée sur un problème dont le ressort principal est un crime »  Anthologie de la littérature policière / Georges Sadoul

Le roman noir / le polar (inspiré du roman américain des années 30)

« Je décrète que le polar ne signifie nullement roman policier. Polar signifie roman noir violent. Tandis que le roman policier à énigmes de l’école anglaise voit le mal dans la nature humaine, le polar voit le mal dans l’organisation sociale transitoire. Un polar cause d’un monde déséquilibré, donc labile, appelé à tomber et à passer. Le polar est la littérature de la crise. » J. P. Manchette interview dans « Charlie mensuel n°126 de juillet 1979.

Le roman à suspense ou thriller (du verbe to thrill = trembler – frémir) :

c’est le récit d’une traque, d’une souricière, d’une torture morale, ou d’un engrenage fatal, le thriller n’est pas forcément policier. Thriller érotique, d’espionnage, d’épouvante, juridique, psychologique, politique, de science-fiction, fantastique…

Différents types de romans policiers :

Le roman résolution d’un problème, le roman à énigmes.

  • Style britannique : Agatha Christie
  • Style américain : Ellery Queen.
  • Style français : Simenon.

Le roman noir

Venu des États-Unis, le roman noir se développe surtout après-guerre. Il met en scène le malaise d’une société confrontée à la criminalité, la violence et la marginalité. Son héros est plutôt un antihéros.

  • Dashiel Hammet aux USA
  • Leo Mallet ou Auguste Le Breton en France

Le roman à suspense ou thriller

Menace, attente, poursuite, analyse sociologique. Le lecteur est plus sollicité par la victime que par le détective.

“Méfie-toi d’Assia !” et “l’homme qui aimait les tueurs” devraient se ranger dans cette catégorie.

Le roman policier historique

  • Robert van Gulik et les enquêtes du juge Ti
  • Steven Saylor dans la Rome antique

Les autres catégories…

  • Roman d’espionage
  • Roman d’enquête
  • Roman policier loufoque
  • …/…
Cette entrée a été publiée dans Encyclopédie Ressources, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Caractéristiques du roman policier

  1. perez riquemi dit :

    je vous remercie pour tout ces anecdotes , moi qui voulais écrire un roman policier je savais vraiment pas ou commencer mais avec ces documents je sais ou m’orienter .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>